Le siège RWF et le siège FWF – quelles sont les différences ?

Votre petit est sur le point de devenir trop grand pour son premier siège auto, et vous parcourez Internet à la recherche d’un successeur ? Tôt ou tard, vous rencontrerez les termes « siège auto RWF » et « siège auto FWF » . Découvrez ce que ces termes signifient et comment ils diffèrent. C’est important – cette connaissance vous sera utile pour faire un choix en toute connaissance de cause.

Siège RWF – qu’est-ce que cela signifie ?

Un siège RWF est un siège orienté dans le sens dos à la route (RWF – Rear Way Facing). Cette façon de transporter les enfants est bien connue de tous les parents – les sièges bébé sont toujours installés de cette manière, car c’est requis par la loi. Ce n’est que lorsque vous achetez un modèle appartenant aux groupes de taille et de poids suivants que vous pouvez choisir entre un siège RWF et un siège installé face à la route FWF (Front Way Facing).

Les modèles FWF sont beaucoup plus courants en Pologne. Lorsqu’un enfant devient trop grand pour son premier siège auto et qu’il est temps de changer, la plupart des parents choisissent le siège face à la route sans même envisager l’autre option. C’est une grave erreur, car les sièges orientés dos à la route sont jusqu’à cinq fois plus sûrs pour les enfants.

Pourquoi utiliser un siège auto orienté dos à la route ?

Pourquoi est-il plus sûr pour un enfant de voyager dans un siège orienté dos à la route ? Pour bien comprendre cela, il faut savoir à quel point le corps d’un enfant est différent de celui d’un adulte. La différence la plus importante est la proportion de la tête par rapport au reste du torse.

Chez un adulte, la tête représente environ 6 % du poids total du corps. Chez un bébé de quelques mois, elle peut atteindre 25 %. Un bébé de 10 kg doit porter un poids de plus de 2 kg sur son cou. Vous pensez que ce n’est pas beaucoup ? Calculons ensuite le poids de notre tête si cette proportion ne diminuait pas avec l’âge. Il serait de 15 kg pour une femme de 60 kg et de 20 kg pour un homme de 80 kg. Pouvez-vous imaginer porter un sac de pommes de terre de 20 kg sur vos épaules ? Exactement !

Cette différence est extrêmement importante lors du choix d’un siège. Les surcharges qui agissent sur les passagers d’une voiture lors d’une collision frontale (et statistiquement, ce sont les plus fréquentes) sont inimaginablement élevées. Les adultes assis sur les sièges avant sont protégés de leurs effets dangereux par 2 choses. Premièrement, un airbag, deuxièmement, une solide colonne vertébrale et des muscles du cou qui soutiennent la tête. Un enfant assis à l’arrière n’a pas d’oreiller vital ni de colonne vertébrale aussi solide – chez les tout-petits de quelques mois, les vertèbres sont constituées de cartilage délicat et extensible.

Lorsqu’un tel enfant est assis dans un siège FWF, en cas de violent accident de la route, sa tête se déplace vers l’avant avec une telle force qu’il y a un risque de déchirure des ligaments de la colonne vertébrale et même de blessure de la moelle épinière. Les muscles du cou d’un enfant sont tout simplement trop faibles pour supporter une tête qui “tire” comme un projectile, sans être amortie par le déploiement de l’airbag. Les conséquences de cette situation peuvent être tragiques.

Les forces qui agissent sur un petit passager lors d’un accident ou d’une collision sont réparties très différemment lorsque l’enfant voyage dans un siège orienté dos à la route. Les surcharges qui agissent sur la tête et la colonne vertébrale de l’enfant sont alors plus faibles, car elles sont amorties partiellement par l’appui-tête et le dossier du siège.

Parents, vous devez en être conscients !

Les enfants doivent voyager dans un siège dos à la route aussi longtemps que possible et au moins jusqu’à l’âge de 4 ans. C’est le moment où leur corps subit la transformation la plus importante. La tête ne représente plus un pourcentage aussi important du poids total du tout-petit et les muscles de la colonne vertébrale se renforcent visiblement. À partir de ce moment, le voyage dans un siège FWF est sans danger pour l’enfant.

Les mythes les plus courants concernant le transport d’un enfant dans un siège RWF

Si voyager dos à la route est cinq fois plus sûr pour les enfants, pourquoi si peu d’enfants voyagent encore de cette façon ? Nous voyons les raisons de cet état de choses, premièrement, dans l’ignorance de nombreux parents, et deuxièmement – dans les mythes nuisibles qui circulent couramment. On croit généralement qu’un enfant qui devient trop grand pour son premier siège auto est déjà si “mûr” qu’il peut (et même doit !) commencer à voyager face à la route. Les parents conscients, transportant leurs enfants dans des modèles RWF jusqu’à l’âge de 4 ou 5 ans, sont souvent confrontés à des questions moqueuses du type « Un si grand enfant et voyage toujours à l’envers ?!».

Les partisans du voyage face à la route donnent de nombreux arguments à l’appui de leur choix :

  • lorsqu’un enfant voyage dos à la route, il a des crampes dans les jambes, qui vont forcément s’engourdir et lui faire mal,
  • parce qu’en voyageant dos à la route, un tout-petit ne peut rien voir par la fenêtre et s’ennuie,
  • parce qu’après être passé d’un porte-bébé à un siège FWF, l’enfant a enfin cessé de pleurer pendant le voyage, cette façon de voyager est donc certainement plus confortable pour lui,
  • parce que les parents assis à l’avant ne peuvent pas contrôler ce que fait l’enfant s’il est tourné vers l’arrière,
  • parce que les sièges RWF sont beaucoup plus grands et ne rentrent pas dans une voiture normale,
  • parce que l’enfant veut voyager vers l’avant.

Nous réfutons les excuses !

Chacun de ces arguments peut être facilement réfuté. Le prétendu «mal aux jambes» dans un siège RWF est un problème créé par les parents. Les enfants ne se plaignent pas du tout de cette position. Les jambes peuvent être placées de différentes manières : croisées, étalées de part et d’autre du siège ou en les reposant sur le dossier du canapé. Lorsqu’ils sont en voiture, les tout-petits voient par la fenêtre presque exactement ce qu’ils verraient s’ils étaient assis en avant. En outre, dans de nombreux modèles de voitures, ils peuvent observer leur environnement par la lunette arrière.

Il est également trop général d’affirmer que voyager dans un siège RWF est inconfortable pour les enfants. Les parents font souvent cette conclusion, car il arrive qu’après avoir changé pour un modèle FWF, les tout-petits cessent de pleurer pendant le trajet. Oui, c’est possible, mais il ne s’agit pas de la direction du voyage, mais de la position de l’enfant. Dans le porte-bébé, l’enfant est plus allongé qu’assis, et il est également assis assez bas. Cette position l’empêche de trop voir. Dans un siège auto de la catégorie de taille et de poids suivante, en revanche, votre enfant peut confortablement regarder ce qui se passe derrière la vitre, et c’est tellement divertissant qu’il ne s’agite pas et ne pleure pas.

Les arguments suivants sont également faciles à réfuter. Les parents peuvent facilement observer ce que fait leur enfant lorsqu’ils voyagent à reculons. Il leur suffit de monter un miroir spécial sur l’appui-tête du siège. En ce qui concerne la taille des sièges RWF, il est vrai qu’ils prennent un peu plus de place dans la voiture que les sièges FWF, car leur construction l’exige. Cependant, vous pouvez trouver parmi eux des modèles plus petits et plus grands – la variété des options permet de choisir facilement un siège RWF même pour une petite voiture.

Et le dernier argument, qui est aussi une excuse, est que l’enfant veut voyager vers l’avant. Un enfant d’un an, qui a jusqu’à présent voyagé à reculons, ne sait pas ce que c’est que de «voyager vers l’avant». Le transfert d’un enfant sur le siège de la FWF est, à ce stade, la décision des parents uniquement.

En tant que marque Avionaut, nous essayons de promouvoir le transport des enfants dos à la route, au moins jusqu’à l’âge de 4 ans. Nous savons très bien à quel point cela augmente la sécurité des plus petits voyageurs – et notre objectif est de diffuser ces connaissances. Suivez notre base de données d’articles éducatifs et notre chaîne YT pour en savoir plus !

Auteur:

Expert Avionaut

Publié: 3/7/2022

Articles similaires

grands-parentsparents

17 novembre – Journée Mondiale de la Prématurité

Publié: 11/17/2022
En savoir plus
grands-parentsparents

Natalia Tomasiak : Petits et grands voyages – nos expériences avec le siège auto Avionaut AeroFIX RWF

Publié: 10/7/2022
En savoir plus
kindersitz position auto
grands-parentsmédecineparents

Approche innovante de la position de l’enfant. Découvrez l’insert modulaire Pixel PRO.

Publié: 9/26/2022
En savoir plus
beste kindersitze
grands-parentsparents

Quel est le siège auto le plus confortable pour vous et votre enfant ?

Publié: 8/30/2022
En savoir plus
;