Un tout-petit dans un train, un métro, un bus ou un taxi – comment se déplacer avec des enfants en toute sécurité dans les transports publics ?

Voyager avec un enfant, ce n’est pas seulement conduire sa propre voiture, mais aussi utiliser les transports en commun. Malheureusement, pour de nombreux parents, les déplacements en bus, en tramway ou en train impliquent beaucoup de stress. Vous vous demandez comment le faire efficacement et en toute sécurité ? Découvrez tout cela dans notre article !

Voyager en toute sécurité avec un enfant dans les transports en commun

Commençons par comment se déplacer avec un enfant sur de courtes distances en ville. Dans le métro, le bus ou le tram, il est préférable de transporter le tout-petit dans une poussette. Cependant, pour que le voyage soit le plus sûr possible, il convient de suivre quelques règles simples. Tout d’abord, on ne place jamais la poussette avec le côté face au sens de la marche, car cette position est la moins stable. Positionnez la poussette avec le dossier dans le sens de la marche et la nacelle vers l’avant. Mettez le frein pendant le trajet et placez la poussette dans la zone prévue à cet effet. Si elle est laissée dans le passage, non seulement elle entrave la circulation dans le véhicule, mais elle constitue également un danger pour l’enfant et les autres passagers.

Avant de monter dans le véhicule, il convient de s’assurer que l’enfant est correctement attaché avec la ceinture de sécurité et, pendant le trajet, de tenir la poussette par la poignée pour assurer une plus grande stabilité. Il est également très important d’être prudent en montant et en descendant du véhicule. Il est préférable d’entrer dans un bus, un métro ou un tramway par l’avant et d’en sortir par l’arrière (d’abord le parent, puis la poussette). Sinon, il peut arriver que votre tout-petit bascule vers l’avant ou que les roues avant se coincent dans l’espace entre le seuil et le trottoir.

Récemment, voyager avec un enfant est devenu de plus en plus facile, car les véhicules à plancher surbaissé dans les grandes villes sont presque standard. De nombreux bus disposent également d’une fonction de mise à niveau, qui consiste à abaisser le plancher pour faciliter l’entrée d’une personne avec  la poussette. Dans leur cas, le conducteur doit être informé de la volonté de monter ou descendre avec un bouton spécial. Il convient également de savoir que la porte la plus proche de l’emplacement pour poussette est la deuxième, en partant de l’avant du véhicule. Elles peuvent être identifiées par un autocollant avec un pictogramme.

Bébé dans un taxi

Selon la réglementation, un enfant peut être transporté sans siège auto dans un taxi agréé, mais dans le cas du transport dit de passagers (par exemple Uber, Bolt) le siège est obligatoire. Cependant ce qui est légal n’est pas toujours sûr. Après tout, un trajet en taxi n’est pas différent d’un trajet en voiture ordinaire, et les résultats des crash-tests ne laissent aucun doute quant à la sécurité d’un enfant transporté sans siège auto. Dans le cas des bébés, il vaut la peine d’emporter un porte-bébé avec soi et de l’installer dans le taxi à l’aide de sangles. La question se complique un peu avec les enfants plus âgés, car il est difficile d’imaginer les parents transporter un siège pour un enfant plus âgé. Dans une telle situation, il est préférable d’utiliser les services d’une compagnie de taxi, ce qui vous donne la possibilité de commander un trajet avec une voiture correctement équipée. Malheureusement, tout le monde n’offre pas une telle option, et c’est mieux si vous signalez que vous avez besoin d’un siège bien à l’avance – quelques heures ou même un jour plus tôt. De plus, vous constaterez peut-être que le tarif sera légèrement plus cher.

Avec un enfant pour de plus longues distances – dans le train et le bus

Comme pour les taxis, le siège enfant n’est pas obligatoire pour voyager en train ou en bus interurbain. Dans le cas de ces moyens de transport, voyager avec un enfant dans une poussette est également souvent encombrant voire impossible. Alors, comment le faire en toute sécurité ? Aujourd’hui, la plupart des bus sur les lignes nationales et internationales sont équipés de ceintures de sécurité. Avec leur aide, vous pouvez monter un siège bébé, il est donc préférable de l’emporter avec vous lorsque vous partez en voyage. Certains transporteurs offrent également la possibilité de commander un siège auto pour un enfant plus âgé, mais malheureusement ce n’est pas une norme.

En ce qui concerne les trains, il est théoriquement possible de transporter un enfant dans une poussette dépliée, mais dans la pratique, il y a rarement assez de place pour cela. Dans de nombreux cas, la largeur de la voie ne vous permet même pas d’atteindre l’endroit ou le compartiment désigné, il n’y a donc rien d’autre à faire que de le laisser à l’emplacement pour les bagages à l’entrée de la voiture. Dans de telles situations, le siège auto pour bébé vient une fois de plus à la rescousse. Il vous permet de transporter confortablement votre bébé et de le faire dormir sur un siège situé à proximité. Avant de partir, vous devez toutefois vous assurer que le transport de votre enfant de cette manière n’entraîne pas de frais supplémentaires.

Les chemins de fer s’efforcent de répondre aux besoins des personnes voyageant avec un enfant. Ainsi, dans les trains PKP Intercity et Pendolino, il est possible de réserver une place dans le compartiment familial, où l’espace est légèrement plus grand. En période d’affluence, il vaut la peine de le faire bien à l’avance, car leur nombre est limité et ils sont très populaires. Les réservations ne peuvent être effectuées qu’au guichet de la gare – ce n’est malheureusement pas possible en ligne !

Enfin, on vous rappelle que les pédiatres recommandent aux nourrissons de passer au maximum 2 heures par jour dans un siège auto. Dans le cas de longs trajets, qui se produisent généralement de temps en temps, ce sont les pauses qui sont très importantes pour le bébé, dont la structure corporelle est encore très différente de celle d’un adulte. En standard, il est recommandé de transporter le tout-petit pendant un maximum de 2 heures, après quoi il faut, par exemple, faire une pause de 20 minutes. Cependant, vous ne devriez pas aborder cela avec une montre à la main. Tout d’abord, il est important de maintenir le rythme de sommeil normal de votre bébé. Si le trajet peut prendre plusieurs heures, il vaut la peine d’envisager de diviser le trajet de manière à avoir une pause nocturne, ce qui apportera un plus grand confort à l’enfant, au conducteur et aux passagers.

Auteur:

Expert Avionaut

Publié: 7/19/2022

Articles similaires

grands-parentsparents

17 novembre – Journée Mondiale de la Prématurité

Publié: 11/17/2022
En savoir plus
grands-parentsparents

Natalia Tomasiak : Petits et grands voyages – nos expériences avec le siège auto Avionaut AeroFIX RWF

Publié: 10/7/2022
En savoir plus
kindersitz position auto
grands-parentsmédecineparents

Approche innovante de la position de l’enfant. Découvrez l’insert modulaire Pixel PRO.

Publié: 9/26/2022
En savoir plus
beste kindersitze
grands-parentsparents

Quel est le siège auto le plus confortable pour vous et votre enfant ?

Publié: 8/30/2022
En savoir plus
;